Grand âge: nous vivons de plus en plus vieux

Nous vivons de plus en plus vieux. Mais qu’implique pour vous cette évolution? Qui s’occupera de vous lorsque vous ne pourrez plus le faire? Voici quelques informations sur le grand âge et sur ce que vous pouvez faire pour vous y préparer.

A partir de quand parle-t-on de grand âge?

On ne parle bien sûr pas de grand âge avant d’avoir vécu de très nombreuses années. La limite est habituellement fixée à 80 ans, mais en réalité, il n’existe pas de frontière nette. Le grand âge s’installe de manière progressive. Vous êtes de plus en plus dépendant de l’aide de votre entourage. Vous l’avez atteint lorsque vous avez du mal à gérer seul votre quotidien.

Malgré le grand âge pas de temps à consacrer à Facebook.

«Lorsque j’ai besoin d’une information, je consulte mon ordinateur. Mais c’est un vieil appareil particulièrement lent. Je n’ai pas de temps à consacrer à Facebook!»

En quoi le grand âge me concerne-t-il?

Le vieillissement nous concerne tous. Avec l’allongement de l’espérance de vie, la Suisse comptera plus d’un million d’habitants de 80 ans et plus d’ici 2060. Il y a donc de bonnes chances que vous viviez vous aussi jusqu’à un âge avancé. Avec la campagne «Un temps pour tout», nous militons pour une meilleure compréhension du grand âge. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur cette campagne.

Comment bien vivre mon grand âge?

Tout le monde veut vivre longtemps, mais personne ne veut vieillir. Comment gérer au mieux les bouleversements dus à l’âge? Voici nos conseils pour continuer à habiter chez vous le plus longtemps possible.

Vous n’aimez pas solliciter l’aide des autres pour les tâches que vous ne pouvez plus faire vous-même. Elle est pourtant essentielle pour mener une vie sereine et continuer à habiter chez vous. Parlez de vos besoins à une personne de confiance. Renseignez-vous sur les services que nous proposons.

Vos enfants sont inquiets de vous savoir seul chez vous. Pour votre santé, pensez à assurer votre sécurité. Il existe différents systèmes d’alarme selon vos besoins.

En perdant de ses capacités, votre corps vous oblige à revoir vos habitudes. Adaptez vos objectifs à vos aptitudes en vous lançant des défis moins ambitieux qu’auparavant. Les succès sont bons pour votre moral. Donnez par exemple rendez-vous à des amis pour boire un café dans la ville voisine. Et réjouissez-vous d’avoir fait le trajet en bus par vos propres moyens!

Vous ne voulez en aucun cas être maintenu en vie contre votre volonté. Votre droit à l’autodétermination est très important. Prenez le temps de réfléchir à vos souhaits et besoins, et consignez-les dans votre document de directives anticipées. DOCUPASS constitue une solution exhaustive et reconnue pour ce type de décisions.

Vous cherchez un auxiliaire de vie pour vous assister au quotidien? Nous vous aidons dans vos recherches.

Prenez rendez-vous

L’évolution démographique

La Suisse connaît actuellement une double évolution démographique: l’espérance de vie augmente tandis que le nombre de naissances recule.

Ainsi, notre pays abritait 400 000 personnes de plus de 80 ans en 2014. Ce chiffre devrait être multiplié par plus de deux d’ici 2060.

Le risk de dépendance aux soins augmente avec l’âge. Ainsi, la part de personnes dépendantes appartenant à la catégorie des 75-79 ans est inférieure à 10%. Chez les plus de 85 ans, cette proportion passe à un tiers..