En toute sécurité au quotidien

La Suisse est un pays sûr. Toutefois, chez nous également, les escrocs sévissent et tentent de nous causer des préjudices financiers. Nous vous donnons ici des conseils pour vous protéger de divers abus financiers.
Finanzieller Missbrauch

En Suisse, au cours des cinq dernières années, une personne de 55 ans et plus sur quatre a été concernée par un abus financier.

Se protéger contre les abus financiers

En Suisse également, de nouvelles arnaques financières sont continuellement inventées. Souvent, on en est victime au moment où l’on s’y attend le moins: en répondant au téléphone et à des e-mails ou en ouvrant à quelqu’un qui sonne à la porte.

Restez sur vos gardes!

Nous vous donnons ici des informations et des conseils pour vous protéger des principales formes d’abus:

La sécurité numérique

Internet, les smartphones et les e-mails font partie de notre quotidien. L’e-banking et les réseaux sociaux rencontrent aussi un grand succès. Or, l’univers numérique ouvre la porte à de nouveaux types d’escroqueries. L’hameçonnage (phishing), par exemple, consiste à dérober des données confidentielles aux internautes.

Conseils de sécurité numérique:

Un expéditeur sérieux ne vous demandera jamais votre mot de passe, ni par téléphone, ni par e-mail. Sur Internet, soyez toujours vigilant et repérez les signes caractéristiques d’arnaques dans les e-mails, SMS ou WhatsApp.

Pour créer un mot de passe adéquat, vous pouvez procéder comme ceci: réfléchissez à une phrase que vous pouvez retenir facilement, p. ex. «Mon petit-fils est né le 17 janvier et habite à Lausanne.». Puis formez votre mot de passe à partir des initiales, des chiffres et des caractères spéciaux : Mp-fenl17jehàL. Voilà un mot de passe très sûr et pourtant très facile à retenir pour vous.

Gardez un regard critique sur les e-mails, SMS et WhatsApp. N’ouvrez jamais une pièce jointe d’un destinataire inconnu et ne cliquez sur aucun lien. Ne faites jamais confiance à un expéditeur qui vous demande vos données personnelles par e-mail, SMS ou WhatsApp. Votre banque, par exemple, ne vous demandera jamais vos données d’accès à l’e-banking de cette manière.

Les éditeurs de logiciels et de systèmes d’exploitation corrigent régulièrement les éventuelles failles de sécurité avec des mises à jour. Il est donc important que vous mettiez à jour régulièrement vos programmes et applications. Idéalement, utilisez la fonction automatique de mise à jour, surtout dans le système d’exploitation. Veillez à installer uniquement les mises à jour officielles. En outre, protégez vos appareils au moyen d’un logiciel antivirus et d’un pare-feu activé.

Le « s » de « https:// » dans l’adresse Internet prouve que le site est bien sécurisé. C’est important en particulier pour les achats en ligne ou d’autres activités avec transactions.

Sur les réseaux sociaux, vous devriez utiliser les paramètres de sécurité et les adapter si nécessaire. Ainsi, seules les informations que vous aurez validées seront publiques.

Arnaques au téléphone et à domicile

Recevoir un appel d’une vieille connaissance fait toujours plaisir et les escrocs le savent. Ils se font donc passer pour des proches, des amis et parfois même pour des policiers pour soutirer de l’argent. Des tentatives d’arnaques semblables se produisent également à domicile. Leurs auteurs essaient de vendre des services non souhaités comme du vin ou des produits de santé.

Conseils :

Quelqu’un vous appelle sans vous dire son nom ? Il vous fait deviner qui elle est, puis dit être un vieil ami ou quelqu’un de votre famille ? La vigilance est alors de mise. Les numéros de téléphone peuvent aussi être falsifiés. Il est donc tout à fait possible que derrière un numéro suisse, voire le numéro d’urgence de la police 117, se cache un appel en provenance de l’étranger.

Conseil : inscrivez uniquement l’initiale de votre prénom dans l’annuaire téléphonique. Les escrocs recherchent souvent des prénoms traditionnels.

Modifier l’inscription dans l’annuaire

Ne transmettez jamais par téléphone des données personnelles et n’acceptez pas de demande d’argent. En cas de doute, raccrochez pour mettre fin à la conversation. Cela n’est pas impoli ; il en va de votre sécurité.

Informez-vous préalablement du prix et procurez-vous une autre offre à titre de comparaison.

Ne laissez jamais entrer un inconnu chez vous et ne vous laissez pas abuser par son apparence: des personnes en costume cravate qui semblent dignes de confiance peuvent elles aussi vouloir vous arnaquer…

Si vous avez conclu un contrat par téléphone et constatez ensuite qu’il s’agit d’une arnaque ou que vous changez d’avis, vous disposez de 14 jours pour le résilier. Une autre pratique consiste à envoyer des produits non commandés, puis à les facturer. Ne payez pas des factures de produits ou de services que vous n’avez pas commandés.

Si nécessaire, faites-vous aider par votre famille ou par un professionnel si vous n’êtes pas sûr ou si vous avez besoin de soutien pour la résiliation.

Vols

Les vols à l’astuce ne se produisent pas uniquement pendant les vacances. En Suisse aussi, les voleurs utilisent des techniques astucieuses, comme demander de l’aide, pour déconcentrer leur victime. Les pickpockets sévissent surtout dans les endroits très fréquentés, comme les gares ou les transports publics.

Conseils: 

Évitez d’avoir de grandes quantités d’argent liquide sur vous et gardez toujours votre porte-monnaie dans la main lorsque vous payez. Portez votre sac du côté opposé au trafic et gardez vos valeurs dans les poches intérieures de vos vêtements.

Faites preuve de vigilance si quelqu’un vous bouscule ou vous demande un renseignement. Lorsque vous retirez de l’argent au bancomat, ne vous laissez pas distraire et n’acceptez aucune proposition d’aide.

Payer par carte est plus sûr que d’avoir beaucoup d’argent liquide sur soi. Lorsque vous payez avec votre carte Maestro, Postcard ou carte de crédit, veillez à ce que personne ne puisse lire votre code PIN. Pour ce faire, cachez le clavier avec votre main ou faites écran avec votre corps pour être à l’abri des regards indiscrets.

Pour le code PIN, la méthode la plus sûre est de le connaître par cœur et de le noter nulle part. Si toutefois cela s’avère nécessaire, veillez à ne pas conserver le code au même endroit que la carte.

Si vous constatez une transaction suspecte, contactez votre banque dès que possible.

De manière générale, vous ne devriez pas laisser entrer un inconnu chez vous, même si cette personne semble digne de confiance et est bien habillée. Ne laissez pas entrer d’artisans ou de personnel de nettoyage que vous n’avez pas commandés. Si un fonctionnaire public se présente, vous pouvez systématiquement exiger qu’il présente sa carte de légitimation.

« Lorsqu’une dame m’a appelé en se présentant comme conseillère clientèle de Microsoft, je ne me suis d’abord douté de rien. Ce n’est que quand elle m’a demandé les informations de ma carte de crédit pour une soi-disant mise à jour que cela m’a mis la puce à l’oreille. J’ai raccroché puis appelé la police. »

Que faire en cas d’abus financier?

Les escrocs ont souvent un temps d’avance sur nous. Malgré toutes les précautions du monde, il n’est donc pas impossible d’être un jour victime d’un abus financier. Si tel est le cas, ne perdez pas de temps et agissez immédiatement:

  • Contactez la police: en cas d’urgence, composez le 117 ou, pour les cas moins urgents, contactez le poste de police le plus proche.
  • Bloquez sans attendre vos comptes et vos cartes en cas de vol ou de perte.
  • Modifiez votre mot de passe ou votre code PIN si vous avez le sentiment que quelqu’un connaît vos données d’accès.
  • Parlez-en: informez vos proches et vos amis pour leur éviter la même mésaventure.
  • Faites-vous conseiller: vous trouverez auprès de la police des spécialistes qui répondront volontiers à vos questions en matière de sécurité.

Séances d’information

Pro Senectute, la police et d’autres organisations proposent régulièrement des séances d’information ou des formations sur le thème de la sécurité. Élargissez vos connaissances pour vous protéger!

Nous contacter

Les bureaux de consultation de Pro Senectute vous aideront si vous êtes victime d’un abus financier.