La pauvreté des personnes âgées en Suisse en 2022

En Suisse, 300'000 personnes âgées vivent au niveau du seuil de pauvreté, voire en dessous. Les femmes, les ressortissantes et ressortissants étrangers [MF(C1] et les personnes ayant un niveau de formation peu élevé sont particulièrement menacés de pauvreté une fois à la retraite. Tels sont les résultats mis en lumière par le premier rapport partiel de l’Observatoire national de la vieillesse.

Une pauvre personne âgée paie avec beaucoup de petites pièces.

En Suisse, 300'000 seniors sont obligés de compter avant chaque dépense.
(Image Rolf Neeser Photography)

La pauvreté est très répandue chez les personnes âgées

L’enquête représentative montre qu’environ 200'000 seniors vivent avec un revenu inférieur au seuil de pauvreté et que 100'000 autres disposent d’un revenu mensuel à peine au-dessus du seuil de pauvreté.

Les chiffres de la pauvreté absolue des personnes âgées en Suisse.

46'000 seniors se trouvent dans une situation de pauvreté sans issue

Bien que 20 pour cent des personnes âgées vivant à domicile soient concernées en Suisse, seuls 7,3 pour cent d’entre elles perçoivent des prestations complémentaires (PC). Certaines personnes âgées touchées par la pauvreté peuvent compenser l’insuffisance de leurs revenus par leurs valeurs patrimoniales. Par contre, 46'000 personnes ne disposent d’aucun patrimoine. Elles sont donc considérées comme se trouvant dans une situation de pauvreté sans issue. 

Facteurs de risque

Outre les femmes, les ressortissantes et ressortissants étrangers, les personnes veuves et les personnes divorcées, la pauvreté touche essentiellement celles et ceux qui n’ont pas fait d’études secondaires ou tertiaires. Les populations rurales âgées sont plus fortement menacées de pauvreté que les populations urbaines. Lorsque plusieurs de ces facteurs de risque sont réunis, l’influence de chacun d’entre eux s’accroît. L’éducation joue un rôle décisif: une formation supérieure réduit non seulement le risque de pauvreté, mais aussi le poids d’autres facteurs.

Le risque de pauvreté diminue avec l’augmentation du niveau d’éducation. Les personnes âgées qui n’ont fréquenté que l’école obligatoire sont quatre fois plus touchées par la pauvreté que celles qui ont un diplôme du degré tertiaire.

  Personnes touchées par la pauvreté
École obligatoire 33,9 pour cent
Degré secondaire II 12,9 pour cent
Degré tertiaire 7,6 pour cent

 

Le risque de pauvreté est nettement plus élevé pour les ressortissantes et ressortissants étrangers que pour les personnes suisses. La part de ressortissantes et ressortissants étrangers pauvres est plus de deux fois supérieure à la part de personnes suisses pauvres.

  Personnes touchées par la pauvreté
Suissesses et Suisses 12,9 pour cent
Ressortissantes et ressortissants étrangers 29,1 pour cent

En Suisse, on distingue de fortes disparités entre les sexes en matière de pauvreté des personnes âgées: les femmes sont presque deux fois plus touchées par la pauvreté que les hommes. 

  Personnes touchées par la pauvreté
Femmes 17,7 pour cent
Hommes 9,9 pour cent

Les personnes âgées mariées sont nettement moins touchées par la pauvreté que les personnes célibataires, divorcées ou veuves.

  Personnes touchées par la pauvreté
Personnes mariées 11,6 pour cent
Personnes célibataires 15,9 pour cent
Personnes divorcées 17,2 pour cent
Personnes veuves 17,5 pour cent

 

Les personnes âgées qui vivent dans des communes urbaines ou péri-urbaines à densité de population moyenne sont moins fortement touchées par la pauvreté que celles installées dans des communes rurales.

  Personnes touchées par la pauvreté
Commune urbaine 11,9 pour cent
Commune péri-urbaine 13,2 pour cent
Commune rurale 20,2 pour cent

 

Différences régionales

En ce qui concerne la pauvreté des personnes âgées, on observe de grandes disparités entre les cantons. Au Tessin, dans les cantons de Saint-Gall et de Nidwald, elle est plus répandue qu’en Valais, dans les cantons de Zoug ou de Bâle-Ville. On dénombre jusqu’à cinq fois plus de personnes âgées touchées par la pauvreté au Tessin que dans le canton de Bâle-Ville. Ce premier rapport partiel n’a pas examiné les raisons de ces différences.

les différences cantonales de la pauvreté des personnes âgées

Conséquences de la pauvreté des personnes âgées

Non seulement la pauvreté pose des problèmes financiers aux personnes âgées, mais elle a également un impact néfaste sur leur vie en termes de santé, de satisfaction générale et de vie sociale. Il en résulte des problèmes physiques et psychiques, du mécontentement et de la solitude.

La part de personnes en mauvaise santé est deux fois plus élevée chez les seniors pauvres que chez les autres.

  Mauvais état de santé

Personnes en situation de pauvreté compensable ou non touchées par la pauvreté

3,0 pour cent

Personnes en situation de pauvreté non compensable

ou touchées par la pauvreté
6,0 pour cent

 

La part de personnes seules est quatre fois plus élevée chez les personnes âgées pauvres que chez celles qui ne sont pas touchées par la pauvreté.

  Personnes souffrant de solitude
Personnes en situation de pauvreté compensable ou non touchées par la pauvreté 2,9 pour cent
Personnes en situation de pauvreté non compensable ou touchées par la pauvreté 11,2 pour cent

 

Le taux d’insatisfaction est quatre fois plus élevé chez les seniors pauvres que chez ceux qui ne sont pas touchés par la pauvreté. 

  Personnes insatisfaites
Personnes en situation de pauvreté compensable ou 
non touchées par la pauvreté
2,5 pour cent
Personnes en situation de pauvreté non compensable
ou touchées par la pauvreté
9,7 pour cent

 

Rapport partiel Observatoire de la vieillesse: la pauvreté des personnes âgées en Suisse

Vous avez des questions sur vos finances?

Contactez l'organisation Pro Senectute de votre région ou appelez notre infoline 058 591 15 15 et arrangez une consultation.