Vivre avec peu de moyens. La pauvreté des personnes âgées en Suisse.

Malgré l’AVS et les prestations complémentaires, la pauvreté des personnes âgées est une réalité dans notre pays – en atteste notre étude. Au fait de cette problématique, nous nous engageons pour que les seniors puissent vivre à l’abri du besoin.
Une dame âgée frappée par la pauvreté

En Suisse, toutes les personnes âgées ne vivent pas dans l’aisance, loin de là. C’est dans la tranche d’âge des plus de 60 ans que les revenus et le patrimoine sont les plus inégalement répartis. Environ 12% des retraités sont ainsi tributaires des prestations complémentaires.

Agir contre la pauvreté des personnes âgées

Grâce aux acquis sociopolitiques, la majeure partie des retraités suisses jouit aujourd’hui d’une sécurité matérielle élevée. Mais toutes les personnes âgées sont loin de vivre dans l’aisance, comme le montre l’étude «Vivre avec peu de moyens». Environ 12% d’entre elles sont tributaires des prestations complémentaires. Un remplacement de lunettes non prévu, une note de chauffage salée ou un lave-linge en panne sont souvent hors de leur budget.

Pro Senectute connaît bien ces problèmes: une grande partie des quelque 44 000 hommes et femmes qui sollicitent toute l’année aide et conseil dans nos bureaux de consultation vit dans des conditions extrêmement modestes.

L’étude présente la situation économique des seniors dans notre pays. Elle donne également un aperçu de la consultation sociale que nous proposons en cas de difficulté matérielle ou autre. Enfin, elle propose des mesures pour continuer à faire reculer la pauvreté de personnes âgées.

Cliquez ici pour télécharger l’étude «Vivre avec peu de moyens».

Télécharger l’étude