La souffrance psychique des aidés et des aidants

Parlons-en…

Direction Jocelyne Huguet Manoukianpsychologue, ethnologue, psychanalyste, Lyon
Public Professionnels ou bénévoles d’institutions sociales et de soins engagés dans la relation à l’autre
Objectifs • Comprendre la place et les représentations de la souffrance
• S’interroger sur la souffrance dans la relation aidant-aidé
• Situer des dimensions nouvelles de regard et de réflexion dans l’accompagnement
Contenu S’il est aujourd’hui un terme passé dans le langage courant des professionnels de l’action éducative, sociale et médico-sociale, c’est celui de souffrance psychique. Enjeu des différentes méthodes d’accompagnement et d’évaluation, la souffrance n’épargne pour autant ni les aidés, ni les aidants. Nous commencerons par faire une petite histoire de la souffrance et de la misère humaine pour resituer le contexte contemporain. Comment approcher et mieux comprendre la souffrance psychique? La souffrance psychique concerne chaque être humain. Faut-il seulement la faire taire? Souffrir, c’est aujourd’hui souvent considéré comme un signe de faiblesse et de troubles de santé mentale. Alors abordons ce que souffrir veut dire.
Méthodologie Alternance entre apports réflexifs, analyse des perceptions, partage d’expériences, recherche de perspectives
Formation organisée en partenariat avec le centre de perfectionnement AMÉTHYSTE
Quand mardi, 15.Novembre 2016 - 16.Novembre 2016, 09:00 -17:00
Centre communal et paroissial, 1522 Lucens
Numéro de cours 00461.16.109
Prix 380.00
Délai d'inscription 25.Octobre 2016