Archives prises de position


Consultations

Consultation relative à la modification de l’ordonnance du DFI sur la fixation de la contribution pour la prévention générale des maladies

La lutte contre les maladies psychiques doit être intensifiée et la santé des personnes âgée davantage favorisée. Afin d’atteindre ces objectifs, Promotion Santé Suisse demande l’augmentation du supplément de prime LAMal. La fondation souhaite ainsi réduire le fardeau que représentent les maladies chroniques non transmissibles pour le système de santé.

Pour Pro Senectute, la prévention et la promotion de la santé des personnes âgées sont des tâches essentielles revêtant une importance croissante. L’organisation, qui se consacre à ces missions depuis de nombreuses années, touche un très grand nombre de personnes âgées par le biais de ses services, notamment via son offre de cours dans le domaine de la prévention des chutes.

Pro Senectute Suisse soutient la requête adressée au Département fédéral de l’intérieur en faveur de la promotion de la santé des personnes âgées, de la coordination et de la coopération inter-organisationnelles au niveau national conformément à la stratégie «Santé2020», témoignant ainsi clairement de son engagement.

Consultation relative à la norme 387/4 de la Société suisse des ingénieurs et des architectes

Avec la nouvelle norme 387/4, la Société suisse des ingénieurs et des architectes (SIA) jette les bases d’une utilisation plus écologique de l’électricité. Si Pro Senectute salue cette idée, elle souhaite cependant que les besoins des personnes âgées soient mieux pris en compte. Un mauvais éclairage peut en effet avoir des conséquences extrêmement graves sur la qualité de vie de ces dernières, étant donné que la vue baisse avec le temps.

Pro Senectute se prononce donc en faveur d’une modification de la norme afin d’éviter que les personnes âgées ne soient pénalisées.

Révision partielle de la loi fédérale sur les prestations complémentaires à l’assurance-vieillesse, survivants et invalidité

Pro Senectute a participé à la procédure de consultation. Ce projet est intéressant à nos yeux car le Conseil fédéral s’engage à maintenir le niveau des prestations complémentaires et donne suite à une ancienne demande de l’organisation, à savoir limiter le retrait en capital du 2e pilier.

Consultation sur la Stratégie nationale de prévention des maladies non transmissibles

Les quatre maladies non transmissibles (maladies cardio-vasculaires, cancers, maladies des organes respiratoires et diabète) entraînent environ 75% des décès en Suisse (hommes: 74,6%, femmes: 75,9%). Le Conseil fédéral entend donc intensifier la promotion de la santé et la prévention des maladies, et a élaboré à cet effet une stratégie nationale de prévention des maladies non transmissibles. La population doit être encouragée à adopter un mode de vie plus sain.

Promotion du sport : ouverture de la procédure de consultation

C’est en notre qualité de plus grande organisation partenaire de l’Office fédéral du sport (OFSPO) dans le sport des adultes que nous prenons position sur le Concept de la Confédération concernant le sport populaire. Nous saluons le concept dans son ensemble et le trouvons plutôt complet. Toutefois, nous estimons que certains points mériteraient d’être approfondis.

Adaptation des montants maximaux pris en compte au titre du loyer : Pro Senectute appelle le Conseil national à ne pas renvoyer le projet au Conseil fédéral!

Le 26 juin 2015, la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil national (CSSS-N) a décidé de renvoyer au Conseil fédéral le projet de nouveau calcul des montants maximaux pris en compte au titre du loyer dans les prestations complémentaires. Cela signifierait que la solution à ce problème urgent serait encore reportée de plusieurs années, au détriment des retraité-e-s les plus vulnérables sur le plan financier.

Dans une lettre aux présidents de fractions, Pro Senectute Suisse appelle les membres du Conseil national, lors de la session d’automne 2015, à ne pas suivre la proposition de leur commission de renvoyer ce projet au Conseil fédéral. Les aides au loyer doivent être adaptées dès que possible!

Stratégie nationale Addictions 2017-2024 : audition des milieux intéressés

Pro Senectute Suisse a profité de l’invitation de Monsieur le Conseiller fédéral Alain Berset à une audition publique pour étudier la Stratégie nationale Addictions 2017-2024 du point de vue des besoins des personnes âgées et des questions liées au travail avec les personnes âgées.  

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) élabore, en collaboration avec ses partenaires, la Stratégie nationale Addictions 2017-2024. Celle-ci souhaite se départir de la politique fragmentée pratiquée jusqu’à maintenant et intégrer dans une approche globale toutes les formes de dépendances. Elle a pour objectifs de prévenir les addictions, de réduire les dommages pour la santé qui y sont liés, de fournir aux personnes dépendantes l'aide et les traitements nécessaires et d'éviter les retombées négatives sur la société.

Vous trouverez ci-joint la réflexion de Pro Senectute à l’intention du groupe d’experts de l’OFSP au sujet du soutien général de la stratégie, de l’orientation du contenu, de sa signification pour les personnes concernées et des lacunes éventuelles ainsi que le rapport de la Stratégie nationale Addictions 2017-2024.

Celle-ci sera soumise au Conseil fédéral d’ici l’automne. L’étape suivante consistera à élaborer un plan de mesures avec les partenaires les plus importants.

De plus amples informations sont disponibles sur le lien suivant:
https://www.news.admin.ch/message/index.html?lang=fr&msg-id=57224

Réponse de Pro Senectute à la consultation sur la révision du droit du bail (code des obligations)

La fondation Pro Senectute Suisse est reconnaissante de pouvoir  participer à la consultation du Département fédéral de l’économie, de la  formation et de la recherche (DEFR) sur la révision du droit du bail (code  des obligations). La présente prise de position a été adoptée par le  conseil de fondation de Pro Senectute Suisse après consultation des organisations cantonales et intercantonales de Pro Senectute.

Réponse à la consultation relative à la modification de la LPC concernant les loyers maximaux à prendre en compte

En sa qualité de plus grande organisation professionnelle au service des personnes âgées en Suisse, Pro Senectute prend position sur la modification de la Loi fédérale sur les prestations complémentaires à l’AVS/AI (LPC) concernant les loyers maximaux à prendre en compte, que le Conseil fédéral a mise en consultation le 12 février 2014.

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse

En tant que plus grande organisation spécialisée dans les prestations de services aux personnes âgées de Suisse, Pro Senectute prend position sur la réforme de la prévoyance vieillesse, mise en consultation par le Conseil fédéral le 20 novembre 2013.

Positions

Qu’ils se déplacent en voiture, en transports publics, à vélo ou à pied, ceux dont la mobilité est entravée sont davantage tributaires de l’aide d’autrui et peuvent même se retrouver totalement dépendants et isolés. La plupart des seniors aspirant aujourd’hui à vieillir chez eux, Pro Senectute a fait de la mobilité l’une de ses préoccupations majeures.

En tant qu’organisation d’aide aux personne âgées, Pro Senectute constate que l’avenir de la mobilité des personnes âgées, voire très âgées, est un problème qui n’a été que partiellement résolu. Il s’agit de mieux concilier le besoin de mobilité et d’autonomie des seniors et le besoin de sécurité de la société dans le domaine des transports.

Prise de position de Pro Senectute concernant les questions de l’assistance au suicide des personnes âgées

Pro Senectute Suisse a élaboré une prise de position qui donne le point de vue de l’Organisation sur la question de mourir dans la dignité. L’organisation pour la vieillesse donne ainsi sa position sur l’assistance au suicide des personnes âgées. Pro Senectute s’engage pour « le bien vieillir ». La question des conditions cadres permettant de « bien mourir » en fait partie. Dans sa prise de position, Pro Senectute reconnaît le droit aux personnes concernées de vouloir mettre un terme à leur vie – également avec l’assistance d’autres personnes. Toutefois, Pro Senectute se mobilise également pour renforcer la prévention du suicide chez les personnes âgées et soulager la souffrance des personnes en fin de vie. Ces mesures consistent notamment à détecter à temps les cas de dépression ou à mettre à disposition les ressources nécessaires en matière de soins palliatifs. Les débats sur le suicide et l’assistance organisée au suicide se déroulent dans un contexte de bouleversement social. La pensée axée sur l’utilité n’épargne pas la fin de vie ni la mort. Pour Pro Senectute, les deux doivent trouver leur place:  «bien mourir» à un moment déterminé - et peut-être autodéterminé - et le traitement digne d’une vie qui s’éteint lentement.