Problèmes auditifs et vieillesse

Avec l’âge, les problèmes auditifs sont fréquents. Nous avons réuni pour vous des signes pouvant révéler une surdité et les mesures à prendre pour y remédier. Le temps joue contre vous: occupez-vous le plus tôt possible de votre ouïe.
Grâce à son appareil auditif, cette senior souffrant de problèmes auditifs peut de nouveau passer de bons moments avec son mari.

«Ma surdité a été pour moi une cause de repli progressif. Les discussions me fatiguaient beaucoup et entraînaient de nombreux quiproquos gênants. Heureusement, j’ai pris mon courage à deux mains pour aller parler de mes soucis à mon médecin. Aujourd’hui, j'ai repris goût à la vie.»

Quels sont les signes d’une ouïe déclinante?

La surdité est bien souvent un processus insidieux, l’audition déclinant lentement au fil des années. Il s’agit là d’une évolution normale, due au vieillissement. Mais vous pouvez agir. En traitant vos problèmes d’audition de façon adaptée, vous pouvez faciliter votre quotidien et regagner en qualité de vie.

Prêtez attention à votre ouïe et agissez dès que vous notez un changement.

Voici quelques indices de perte d’audition:

  • Vous avez tendance à augmenter le volume de la télévision ou de la radio.
  • Vous éprouvez des difficultés à comprendre vos petits-enfants au téléphone.
  • Vous trouvez que les autres parlent de manière inintelligible.
  • Vous avez de la peine à suivre la conversation lorsque vous retrouvez des amis dans votre café préféré.
  • Certains de vos amis ou des membres de votre famille ont déjà évoqué votre mauvaise audition.

Mon audition me pose problème. Que faire?

Rendez-vous dans un magasin spécialisé ou chez votre médecin pour effectuer un test. Le spécialiste examinera votre audition et discutera avec vous des démarches à entreprendre. Cette séance de conseil personnalisé est importante, car l’ouïe est propre à chaque individu.

Avec le bon ci-dessous, vous vous ferez conseiller gratuitement dans l’un des centres auditifs de Neuroth en Suisse.

N’attendez pas trop longtemps pour réaliser cet examen! Plus vous traiterez vos problèmes  rapidement, plus il sera facile de les compenser.

Prenez tous les signaux au sérieux

Des solutions existent pour contrer la surdité! Dès les premiers signes de problèmes auditifs, rendez-vous chez votre ORL ou réalisez un test dans un magasin spécialisé. En effet, traiter le problème le plus tôt possible présente au moins deux avantages: grâce à votre appareillage, vous retrouvez vos capacités auditives et vous continuez à entraîner votre ouïe.

Au contraire, si vous tardez trop, vous risquez d’oublier la signification des sons. De fait, au bout d’un certain temps, le cerveau n’est plus capable de classer correctement ce que vous entendez et doit réapprendre à traiter les sons qui lui parviennent – un processus fatiguant qui peut rapidement vous dépasser.

Agissez donc dès les premiers signes de déclin auditif: vous vous faciliterez la vie et resterez en bonne santé jusqu’à un âge avancé.

A quoi dois-je veiller en achetant un appareil?

Le plus performant des appareils auditifs ne saurait hélas rétablir votre ouïe. Cependant, s’il est adapté à vos besoins, il vous facilitera énormément la vie.

L’offre d’appareils sur le marché est gigantesque: forme, dimensions, prix, catégories de puissance, etc., il en existe de toutes sortes. Votre spécialiste est là pour vous conseiller sur les possibilités qui s’offrent à vous, et voici quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix.

Ne vous précipitez pas, même si vous brûlez d’impatience ou que votre entourage vous presse. Vous allez devoir choisir parmi près de 1700 références: examinez les différentes versions et comparez-les. Prenez votre décision uniquement lorsque vous avez le sentiment d’avoir toutes les informations en main.

L’audition varie d’un individu à l’autre. Ainsi, vous pouvez avoir besoin d’un peu de temps pour vous adapter à votre appareil. Prenez votre mal en patience, le jeu en vaut la chandelle.  

Décrivez à votre conseiller les situations qui mettent votre ouïe à rude épreuve. Faites-lui un rapport aussi détaillé que possible des aspects positifs et négatifs que vous avez constatés avec les appareils de test. Ces expériences sont primordiales pour trouver l’appareil qui vous conviendra.

Portez votre nouvel appareil auditif ou l’appareil de test toute la journée. Cela demande certes un peu de discipline, mais votre cerveau s’habituera ainsi aux nouvelles impressions sonores.

Ne craignez pas d’aborder l’aspect financier dès le début de votre entretien dans le magasin spécialisé. Quel est le prix de la consultation? Quels sont les tarifs des essais? Et quels seront les coûts à supporter si jamais vous refusez les appareils de test? En posant ces questions d’emblée, vous vous épargnerez de mauvaises surprises.

L’AVS finance une partie de votre appareil auditif. En cas de difficultés, vous pouvez en outre solliciter les prestations complémentaires ou d’autres aides.

Contrôlez régulièrement votre appareil auditif

Votre ouïe évolue en permanence. Pensez donc à faire contrôler régulièrement votre aide auditive. Contactez votre conseiller personnel lorsque votre capacité auditive change ou faites contrôler gratuitement votre appareil actuel dans le centre auditif Neuroth le plus proche.

Comment protéger mon ouïe?

L’ouïe peut décliner dès 40 ans, suite au processus naturel de vieillissement. Mais des sollicitations excessives peuvent également entraîner des lésions de l’oreille. Une trop forte exposition au bruit peut en effet détruire des cellules sensorielles, entraînant une perte d’audition.

Dans le cadre des activités de plein air, l’ouïe est fréquemment exposée à des niveaux sonores élevés. Suivez les conseils de la Suva (www.suva.ch) pour la protéger efficacement.

Perceuse, scie sauteuse… Lorsque vous bricolez ou jardinez, vous utilisez souvent des outils bruyants. Privilégiez les appareils plus silencieux ou munissez-vous d’un casque pour protéger votre ouïe.

Fêtes populaires, concerts… Les manifestations publiques sont souvent synonymes de niveau sonore élevé, parfois à la limite du supportable pour vos tympans. Pour ne prendre aucun risque, emportez toujours des bouchons d’oreille avec vous lorsque vous participez à de tels événements.

De même, certains loisirs tels que la chasse ou la moto sont extrêmement bruyants. Pensez à protéger vos oreilles pour ne pas laisser les acouphènes prendre le pas sur le plaisir de la capture ou l’ivresse de la vitesse.

Les lecteurs MP3 et autres smartphones permettent aujourd’hui d’écouter de la musique partout – un véritable plaisir. Néanmoins, réglez soigneusement le volume pour ne pas fatiguer votre ouïe avec un niveau sonore excessif.

Bruits de circulation, musique de fond… Les nuisances sonores nous assaillent toute la journée. N’hésitez donc pas à offrir à vos oreilles des moments de calme et de repos.

Haut-parleurs, feu d’artifice… Il n’est pas toujours évident d’éviter le bruit. Tenez-vous à bonne distance des sources de bruit pour ne pas solliciter inutilement votre ouïe et profiter agréablement du spectacle.

Contactez-nous!

Nous sommes là pour vous aider si votre audition vous inquiète – et pour toute autre question en lien avec la vieillesse.

L’ouïe, facteur de lien

Des rires d’enfants, le bourdonnement des abeilles, le bruit d’un robinet qui goutte: en nous fournissant de nombreuses informations, l’ouïe nous relie aux autres et nous ancre dans notre environnement.

Les bruits constituent en effet un outil précieux pour vivre en toute autonomie. Le klaxon d’une voiture, par exemple, nous avertit d’un danger, la sonnette de la porte d’entrée nous signale une visite, tandis que les conversations nous permettent d’avoir une vie sociale.

Voilà pourquoi il est important de préserver son audition aussi longtemps que possible. Si elle ne remplit plus son rôle, notre cerveau manque d’informations précieuses pour notre quotidien.