Décès dans la famille – que faire?

Un décès ébranle la famille et les amis. Au-delà du chagrin éprouvé, il entraîne de nombreuses formalités administratives. Afin que vous n’oubliiez rien, nous avons réuni pour vous les points les plus importants.

Que dois-je faire en cas de décès?

Immédiatement après le décès d’un proche, vous n’avez pas beaucoup de temps pour pleurer le défunt. L’enterrement doit en général avoir lieu dans la semaine qui suit. Nous récapitulons ici les principales démarches à effectuer.

La liste ci-dessous vous aide à ne rien oublier.

Quelles sont les premières mesures à prendre après un décès?

Les tâches suivantes doivent être accomplies le plus rapidement possible après un décès:

  • appeler le médecin, qui examinera le défunt et établira le certificat de décès;
  • informer éventuellement l’administration de l’EMS;
  • en cas d’accident ou de soupçon de suicide ou d’homicide, appeler la police, qui convoquera le médecin légiste et fera procéder à une autopsie officielle de la dépouille;
  • informer la famille et les amis afin qu’ils puissent faire leurs adieux au défunt;
  • chercher les dispositions de fin de vie: cela vous facilitera la tâche pour la suite;
  • informer l’employeur du défunt. Songez aussi à prendre contact avec votre propre employeur. En cas de deuil, la loi vous accorde des jours de congé afin de régler toutes les formalités administratives;
  • déclarer le décès à l’état civil et au service des inhumations dans les deux jours. 

Comment organiser l’enterrement?

Il y a beaucoup de choses à préparer en très peu de temps. Heureusement, vous pouvez demander de l’aide. Sollicitez vos amis, des aumôniers ou une entreprise de pompes funèbres. 

Le décès doit être signalé dans les deux jours à l’officier de l’état civil et au service des inhumations. Au cas où le décès serait survenu ailleurs qu’au domicile du défunt, vous devez informer le service des inhumations des deux endroits. Vous aurez à présenter les documents suivants à l’état civil:

  • Certificat de décès établi par un médecin
  • Livret de famille, s’il en existe un
  • Documents d’identité du défunt
  • Permis de séjour s’il y a lieu

L’officier de l’état civil fixe avec vous une date pour l’enterrement et discute des étapes suivantes:

  • Transport du défunt au cimetière
  • Exposition de la dépouille
  • Rites funéraires
  • Avis de décès

Les prestations et les coûts diffèrent selon les communes. Les coûts sont à la charge des descendants du défunt.

Pour finir, l’officier de l’état civil établit l’acte de décès

Prenez contact avec le prêtre/pasteur, le conseiller en rituel ou une entreprise de pompes funèbres afin d’organiser les obsèques. A vous de décider si vous leur confiez l’intégralité des tâches ou une partie seulement.

Vous trouverez des entreprises de pompes funèbres proches de votre domicile auprès de l’Association suisse des services funéraires

Le service d’état civil rédige gratuitement un avis officiel de décès. Vous pouvez toutefois en établir un plus personnalisé et le faire publier par exemple dans votre quotidien. Les frais sont alors à votre charge.

Le faire-part de décès sert à informer les amis et les proches. La carte annonçant le décès contient aussi l’invitation à l’enterrement.

Le défunt est lavé, apprêté et placé dans son cercueil. Ses amis et ses proches peuvent ainsi prendre congé de lui. Il ne faut pas se presser, mais prendre le temps de se séparer de lui dignement.

La dépouille est ensuite transportée à la morgue de la commune. C’est là qu’auront lieu les derniers préparatifs en vue de l’enterrement.

Une veuve dans son salon.

«Lors du décès de mon mari, je me sentais complètement perdue. Je suis heureuse que les enfants m’aient donné un coup de main pour l’enterrement et pour toutes les formalités administratives. Sans leur aide, je n’aurais pas su par où commencer.»

Quelles tâches puis-je différer? 

Vous n’avez pas besoin de tout faire avant l’enterrement. Vous pouvez très bien en effectuer certaines après. 

Informez tous les services importants auprès desquels le défunt avait des engagements. Résiliez les contrats et les abonnements en cours, de façon à vous éviter de désagréables surprises (factures, tâches à accomplir après coup, etc.).

Les services suivants doivent être informés en cas de décès:

  • Caisse de compensation AVS
  • Caisse de pension
  • Assurance-maladie
  • Service des automobiles
  • Banques
  • Poste
  • Administration fiscale

En cas de résiliation de contrat, les délais de préavis doivent être respectés. Cela concerne notamment:

  • l’affiliation à des clubs
  • l’abonnement à des magazines
  • les abonnements de transports publics
  • les raccordements (téléphone, radio, télévision)
  • le bail

Songez également aux comptes et profils en ligne. Si le défunt n’a pas laissé d’instructions, il incombe aux héritiers de décider ce qu’il en adviendra. Si le défunt a laissé une liste de mots de passe, cela vous facilitera grandement l’accès à ces comptes. 

Si le défunt a laissé un testament, celui-ci doit être remis à l’autorité responsable. Vous trouverez ici une liste des autorités cantonales compétentes. 

Tous les héritiers sont conviés à l’ouverture du testament, c’est-à-dire à la lecture de ce dernier. En l’absence de litige, les héritiers se partagent l’héritage.  

Ranger la maison d’une personne disparue n’est pas une mince affaire car le plus souvent, les seniors ont accumulé beaucoup de choses au fil des années.  

Les biens du ménage, qui font partie de l’héritage, sont répartis dans le cadre de la communauté héréditaire. Partagez-vous les objets que vous souhaitez posséder. Vous pouvez vous charger vous-même de vider la maison ou confier ce travail à un brocanteur. 

Songez à votre avenir: suivant leur situation personnelle, les survivants ont droit à des versements. Clarifiez les aspects suivants:

  1. Rente de veuf, de veuve ou d’orphelin AVS/AI: prenez contact avec la caisse de compensation cantonale du défunt.
  2. Rente de veuf, de veuve ou d’orphelin LPP: l’ancien employeur vous informera de vos droits.
  3. Prestations complémentaires ou aides cantonales: informez-vous auprès de la caisse de compensation cantonale de votre lieu de domicile.
  4. Droits à des assurances vie  

Comment faire son deuil? 

Le deuil est un processus très personnel qui demande du temps. Douleur, crainte ou colère, laissez vos sentiments s’exprimer. Pleurez si vous en ressentez le besoin. Cela diminuera votre stress et vous aidera à accepter la situation. En effet, les sentiments refoulés peuvent ressurgir à un autre moment et provoquer des dépressions.

Cherchez ce dont vous avez besoin pour vous sentir mieux: activité physique, calme ou n’importe quoi d’autre. Personne ne le sait mieux que vous.

Cherchez du soutien si vous le souhaitez. Votre famille, vos amis, mais aussi des professionnels vous aideront à surmonter votre chagrin.

Les organisations suivantes peuvent vous soutenir dans cette épreuve.

Nous sommes à vos côtés!

Contactez le bureau de consultation Pro Senectute le plus proche de chez vous.