Santé 2020

En janvier 2013, le Conseil fédéral a adopté la stratégie Santé2020. Pro Senectute est active dans quatre projets relatifs à la qualité de vie et participe aussi au projet Via – Bonnes pratiques de promotion de la santé des personnes âgées.
  • Participation à l’audition sur la stratégie nationale Addictions
  • Participation à l’audition sur la stratégie nationale Prévention des maladies non transmissibles (MNT)
  • Mise en œuvre du plan d’action Stratégie en matière de démence
  • Input pour le plan de mesures du programme «Migration et santé» de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)

Stratégie nationale Addictions

La Stratégie Addictions a été élaborée par un comité d’experts composé de représentants de cantons, de communes, d’associations professionnelles, d’ONG et d’acteurs de la santé publique, notamment dans le domaine du traitement et de l’aide en matière d’addictions.

La stratégie souhaite se départir de la politique fragmentée pratiquée jusqu’à maintenant et intégrer dans une approche globale toutes les formes de dépendances. Elle a pour objectifs de prévenir les addictions, de réduire les dommages pour la santé qui y sont liés, de fournir aux personnes dépendantes l’aide et les traitements nécessaires et d’éviter les retombées négatives sur la société.

Participation de Pro Senectute à l’audition

Pro Senectute a étudié la Stratégie nationale Addictions 2017-2024 sous l’angle des besoins des personnes âgées et des problématiques liées au travail mené avec ces personnes et a pris position (disponible en allemand). Si nous soutenons les grandes lignes de la stratégie Addictions (modèle des quatre piliers; prévention, thérapie, réduction des risques, répression) et l’évaluation de la situation générale, nous regrettons le manque de diversité des approches concernant la question de la vieillesse. La stratégie doit étudier plus en profondeur les situations spécifiques induites par les addictions durant le grand âge. Le rapport entre les comportements à risque et la situation personnelle des personnes âgées en général mais aussi des migrants doit faire l’objet d’une analyse plus poussée, notamment sous l’angle de la dépendance à l’alcool et aux médicaments (p. ex. les benzodiazépines), ainsi que de la consommation médicamenteuse en cas de multimorbidité.

Quel est l’état d’avancement de la procédure aujourd’hui?

Une audition publique s’est tenue du 8 mai au 11 juillet 2015. Pro Senectute y a participé. Le projet de stratégie est en cours de remaniement et sera présenté au Conseil fédéral à l’automne. Un plan de mesures sera élaboré au cours d’une prochaine étape en collaboration avec les principaux partenaires et sera mis en œuvre à compter de 2017.

Stratégie Prévention des maladies non transmissibles (MNT)

Les quatre maladies non transmissibles (maladies cardio-vasculaires, cancers, maladies des organes respiratoires et diabète) entraînent environ 75% des décès en Suisse (hommes: 74,6%, femmes: 75,9%). Le Conseil fédéral entend donc intensifier la promotion de la santé et la prévention des maladies, et a élaboré à cet effet une stratégie nationale de prévention des maladies non transmissibles. Son objectif est qu’un nombre accru de personnes restent en bonne santé, indépendamment de leur statut socio-économique, et qu’elles jouissent d’une qualité de vie élevée. La population doit être encouragée à adopter un mode de vie plus sain.

Processus actuel – Participation à l’audition par Pro Senectute

Pro Senectute a participé à l’audition et pris position (en allemand). La mise en œuvre des mesures est prévue pour 2017.

Evolutions politiques actuelles

La Fondation Promotion Santé Suisse a sollicité auprès du Département fédéral de l’intérieur une augmentation du supplément de prime LAMal. Elle souhaite ainsi promouvoir encore davantage la santé des personnes âgées et soulager le système, en le déchargeant des maladies chroniques non transmissibles.

En tant qu’acteur expérimenté de la promotion de la santé et de la prévention, Pro Senectute se réjouit du soutien supplémentaire apporté à la promotion de la santé. Pour nous, la demande auprès du DFI représente un engagement clair en faveur de la promotion de la santé des personnes âgées conformément à la stratégie «Santé2020».  

Le Département fédéral de l’intérieur a adopté le 1er juillet 2016 l’ordonnance correspondante relative à l’augmentation du supplément. Celle-ci entrera en vigueur le 1er janvier 2017.

Stratégie nationale en matière de démence 2014-2017

A l’heure actuelle, environ 116 000 personnes en Suisse sont atteintes de démence. Leur nombre triplera d’ici 2050, pour passer à plus de 300 000. La nécessité d’intervenir a été reconnue par la Confédération et par les cantons. La stratégie nationale en matière de démence entend favoriser une meilleure compréhension de la maladie et de ses symptômes, ainsi qu’une intégration sociale accrue des personnes touchées. Il convient de concevoir et de développer les offres de soins en conséquence.

Pro Senectute et l’Association Alzheimer Suisse ont lancé en mai 2015 la première campagne nationale de sensibilisation «Alzheimer ou une autre forme de démence peut toucher tout le monde» dans le cadre de ce plan d’action. La plateforme d’information trilingue www.memo-info.ch en constitue l’épine dorsale.

Migration et santé

Le programme national «Migration et santé» de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) entend améliorer la santé des migrants âgés. En vue de la prolongation du programme jusqu’en 2017, Pro Senectute étudie les prestations utilisées par les migrants âgés, les offres particulièrement populaires auprès de ce public ainsi que les lacunes du système. Les résultats seront repris dans le futur plan de mesures de l’OFSP.

Projet Via – La contribution de Pro Senectute

Depuis 2011, Promotion Santé Suisse  s’engage en faveur d’un vieillissement en bonne santé en Suisse. La promotion de la santé durant la vieillesse augmente les chances des personnes du troisième et du quatrième âge de vivre le plus longtemps possible de façon autonome chez elles, en bonne santé, tout en bénéficiant d’une qualité de vie élevée.

Le projet Via – Bonnes pratiques de promotion de la santé des personnes âgées est appliqué activement dans 10 cantons. Il fournit notamment des informations issues de la recherche aux partenaires et promeut l’acquisition et le partage des connaissances grâce à des projets dédiés aux bonnes pratiques. Les principaux thèmes du projet concernent la promotion de l’activité physique, la prévention des chutes, l’alimentation et l’intégration sociale des personnes âgées.

La fondation Promotion Santé Suisse élabore actuellement un rapport (publication prévue au printemps 2016) qui sera déterminant pour les prochains programmes d’action cantonaux. Pro Senectute, qui est l’un des acteurs majeurs de la mise en œuvre des mesures en faveur de la promotion de la santé, participe à la mise en consultation de ce rapport et partage son expérience tirée de la consultation sociale et de l’offre de cours Sport et mouvement.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre engagement? Notre Service médias se tient à votre disposition.

Contactez-nous!